[./famille_hier2b.html]
[./index.html]
[./histoire.html]
[./terroir_pauillac.html]
[./vignoble_composition.html]
[./vins.html]
[./presse.html]
[./chateau.html]
[./alienor.html]
[./famille_hier.html]
[./famille_presentation.html]
[./famille_aujourdhui.html]
[./infos.html]
[./version_anglaise/index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Aurélien Agert, le grand-père maternel de Jany Agert-Dandonneau, l’épouse de Pierre Peyronie, fut le régisseur du Baron Philippe de Rothschild et administra ses domaines pendant la guerre sous l’œil de l’occupant. Auparavant, (François ) Saintout, aïeul maternel de Pierre Peyronie, avait aussi été régisseur de Premier Cru Classé en 1855, mais à Lafite Rothschild.

Enfin, Rothschild par son père, d’origine modeste et sans la particule, Georges Mandel, l’homme dont De Gaule dit qu’il fut le « premier résistant de France », avait pour bras droit en Médoc le père de Pierre Peyronie, Robert.
Dans ce pays difficile à apprivoiser et prompt à délivrer des surnoms qu’est le Médoc, Robert Peyronie devint ainsi le « cornac de Mandel ».